Comme chaque semaine, on enfile le costume du disquaire pour te filer ta dose de bon son. La crème de la crème des sept derniers jours, histoire de recharger ta bibliothèque sonore avec de la bonne came venue tout droit de la planète Future Beats.

  • Stwo – Over U

Un jour Stwo sera peut-être élevé au rang de légende vivante inscrite au panthéon de l’histoire musicale, tant la magie lui coule sur les doigts. En attendant cette prophétie, il sert une authentique formule réduisant sa musique au strict minimum où chaque détail à son importance et décline un goût de l’esthétisme débarrassé de tout artifice. “Over U” s’écoute comme une plongée en eau profondes, qui ronge peu à peu nos neurones, jusqu’à laisser un os sans moelle.

  • SwuM – Told u so many times

Swum fait partie de ces producteurs qui se font rares pour mieux produire l’effet d’une Ferrari, comme dirait un certain Flynt, capable de retenir l’attention à n’importe quel moment avec des morceaux délicieusement smooth et richissimes de références. Avec “Told u so many times”, le compositeur sort des tréfonds marins du net et prouve qu’il a encore pas mal d’atouts dans sa manche avec un nouveau crochet technique qui met vite KO avec toute la finesse qui va avec.

  • Nate Curry – Support System (Prod By Sbvce)

Sacramento est rarement une ville liée à la musique, pour ne pas dire pas du tout, mais après avoir saigné “Support System”, on y fera plus attention. Le flow tout coulant du rappeur Nate Curry est juste parfait pour coller à la prod’ bedroom-trap de Sbvce, empruntant les tendances nuageuses du rap de ces deux dernières années. L’association des deux, donne un morceau au combien sympathique qui abrite une pépite du genre, avec toutes les caractéristiques d’un hit underground.

  • Elk – Visionary w/ skypierr

Ces deux-là ne se lâchent plus depuis leur première collaboration et sont comme qui dirait Q et chemise lorsqu’il s’agit de pondre de la trap à en crever le plancher. Avec “Visionary”, les deux compères se renvoient mutuellement la balle dans une composition musclée, complexe et à la fois expérimentale dont le kick est marqué au fer rouge. Le binôme envoie du bois en condensant deux univers à l’éclectisme un peu barré.

  • Dr. Dundiff – Nobody Likes Beats

Échappé d’une faille spatio-temporelle, Dundiff revient faire vibrer les tympans avec la symbiose des énergies convergentes, du hip-hop instrumental et de la neo-soul expérimentale dans une explosion de créativité à la rythmique plutôt facile d’accès. Le producteur de Louisville est à la fois là où on l’attendait, là où on ne l’imaginait pas et là où on l’espérait. On garde les écoutilles bien ouvertes pour la suite.

  • Sensi Sye & Simon Eng – Where

Tout en lenteur, les deux producteurs Sensi Sye & Simon Eng confectionnent une mosaïque d’ambiances riches de sens au flemme latent où la monotonie routinière vous ensorcelle à grands coups de divagation sonore, pour ricochet dans un trip sensoriel. Pas forcément attirant de prime abord mais tout de même bien séduisant pour les férus du style.

  • Mekson – Alive w/ Lum In Essence 

Les portes de la ville deviennent les portes de l’enfer, lorsque le Montpellierrain Mekson, accompagné de Lum In Essence, redonne vie à Cari B dans une version sévèrement plus oppressante que son original, faisant hocher la tête à quelques réplicants et autres cyborgs accros à la lumière du néon. Désormais, les grands immeubles ne dorment plus tranquilles et les grands boulevards sont déserts.

  • Defussion – VII

Sobre et captivant tels sont les mots qui définissent au mieux le style du producteur Defussion, qui signe ici un nouvel objet sculptural à la pose lascive fait d’effets sous-marins et de mélodies un peu glaciales. Une œuvre d’une insaisissable beauté qui sonne moderne avec un sens du détail et des arrangements qui n’ont pas leur pareil.

  • Darci – These Nights

Darci n’est jamais aussi bon que quand il s’agit d’en faire des caisses. Perdu dans le marasme érotico-sensuel, le producteur pose un instant de grâce aux basses extensibles et filtre de la douce poésie du genre qui fait hocher la tête, virevoltant dans tous les sens et calibrée pour tourner en boucle pendant des journées entières.

  • Drip-133 – Tomorrow would be better ft. sosi

Sur un beat tout velours, la légende du minimalisme Drip-133 fait poser la voix angélique de Sosi, pour laisser place à la délicatesse. “Tomorrow would be better” fonctionne sans forcer, c’est un petit moment plein de grandes dimensions extrêmement touchant. Un délice, parfaitement adapté à la douceur hivernale.