Aujourd’hui, notre sélection de la semaine est encore endeuillée. Difficile de parler d’autre chose que de la perte de la gargantuesque discographie de Jorrdee. Tous ses EPs, toutes ses formidables mixtapes pétries d’idées pionnières, d’essais parfois calamiteux, très souvent géniaux et toujours appréciés, toute la discographie du plus déroutant des Lyonnais a trouvé la corbeille, elle qui méritait tellement mieux. On espère que vous avez téléchargé un maximum de sa musique parce qu’on ne sait combien de temps la disette pourrait durer. Il ne faudrait pas manquer de vivres.

Ethereal – Bomb

Le plus fort d’Awful Records. Un énorme album sorti le 4 août dernier, le premier bénéficiant d’une exposition et d’une sortie aussi large pour un artiste aussi confidentiel à la solde d’un label indépendant. Très vite, un extrait et un autre album teasé, nommé E2. Puis plus rien. Puis, il y a une semaine, retour du teasing avec un nouveau morceau. Puis, ce lundi, un autre nouveau morceau. Impossible désormais de ne pas parler de lui. Vous l’aurez compris, la musique d’Ethereal se passe de verbes ; mieux, elle se passe de mots. Seule l’oreille peut calibrer le talent incommensurable dont l’homme est pétri.

Jorrdee – Rien

Le plus cinglé des Lyonnais est décidément impossible à suivre en cette année 2017. Plus que jamais, il cherche à nous perdre et ses fans les plus assidus, dont on fait partie, risquent bien d’être décrochés. Subitement, la semaine dernière, il a décidé de supprimer toute sa discographie d’internet, à l’exception de ses deux albums studio que sont Bonjour Salope et Avant. C’est vous dire la quantité astronomique de pépites qui s’est volatilisée… A peine le temps de faire le deuil d’une des discographies les plus denses et les plus géniales de ce rap jeu qu’il entérine cette mort par un morceau en guise de pierre tombale, froid, distordu, trop justement intitulé Rien. Parce qu’il ne reste plus rien. Heureusement, internet se souvient.

Mc Fioti, Future, J Balvin, Stefflon Don, Juan Magan – Bum Bum Tam Tam

Evidemment que vous connaissez ce morceau. Vous l’avez peut-être trop écouté, mais s’il est aujourd’hui au cœur de notre actualité, c’est simplement parce que le remix officiel vient de paraître et entendre Future désosser, même trente secondes seulement, cette production surréaliste, est un plaisir divin.

Triplego – Internet

Le duo montreuillois s’apprête à rajouter une galette à leur petite discographie déjà très qualitative. L’excellent 2020 a fait l’unanimité parmi leur auditoire : autotune dosée à la perfection, univers vaporeux où se mêlent le froid de leur cité et des samples chauds de musique arabe. Certains décrivent la musique de Triplego à travers le prisme de PNL. C’est en réalité une erreur : Triplego est un profond songe, sombre sans être cauchemardesque, dans lequel les contours âpres qui pourraient nous repousser au point de nous faire regagner le réel sont adoucis par la voix cotonneuse et extrêmement charismatique de Sanguee, le rappeur. Ce freestyle tout neuf est l’occasion de vous plonger dans leur univers complexe.

Ski Mask The Slump God – Bukkake ft. Rich The Kid

Le déjanté rappeur de Miami est censé nous livrer très bientôt une mixtape criblée de featurings prestigieux : Rich The Kid, Lil Yachty ou encore Busta Rhymes sont attendus au micro avec lui. Quant aux beatmakers, Timbaland devrait être crédité sur trois des neuf titres de ce futur projet intitulé Beware Of The Book Of Eli. D’ailleurs, lors d’une autre sélection de la semaine, on vous avait déjà parlé subrepticement de la surprenante connexion entre ces deux hommes que tout oppose. En attendant la suite de You Will Regret, paru plus tôt dans l’année, Ski nous offre un morceau aussi bref que nerveux avec Rich The Kid. Parfait pour décompresser après un partiel totalement foiré.

Zaytoven – Five Guys ft. Migos & Young Thug

Parce qu’il est l’un des plus grands du beatmaking, il n’y a aucune raison pour que Zaytoven n’étale pas ses talents. Sur sa dernière mixtape parue vendredi dernier, Trapping Made It Happen, il recrute encore une fois des noms parmi les plus solides du milieu. Lil Uzi Vert, Chief Keef, OJ da Juiceman, Young Dolph ou encore Juicy J sont venus faire une pige du côté du studio de Zay. Toutefois, ce sont des « atliens » qui ont retenu notre attention : Migos (enfin, surtout Quavo) et Young Thug, toujours aussi fort lorsqu’il s’agit de kicker, sont venus dans la plus grande bonhomie briller sur Five Guys.

Boosie Badazz – Savages

La légende de Bâton-Rouge, au moins autant respecté que Lil Wayne en Louisiane, est venue garnir son actualité par la sortie d’un nouvel album conséquent (24 titres !), BooPac. Par ce disque, Boosie Badazz rappelle au monde qu’il est au rap ce qu’il y a de plus authentique. Savages est une pépite supplémentaire, comme si 24 titres n’étaient pas suffisants. Célébrons la générosité et le talent d’un homme pas épargné ni par la justice ni même par sa santé.