Décidément, Jorrdee ne lâchera rien jusqu’au bout avec 2017. En mai dernier, à la sortie de Belle De Jour, conçu comme un disque d’adieu, on a cru naïvement au clap de fin de l’artiste lyonnais aussi talentueux que versatile. Il s’est avéré que Belle De Jour n’a été qu’un écran de fumée pour mieux renaître de ses cendres avec l’excellent D€€-A-VELLI (version rouge), paru un dimanche, à l’heure du repas de famille, déjà chroniqué sur notre site. En plus de revenir à ses fondamentaux, après avoir sorti en début d’année Avant, son album le plus épuré, il a peut-être plus que jamais tutoyé la schizophrénie, s’éparpillant comme rarement pour nous présenter un chaos fascinant.

Jorrdee aurait très bien pu conclure cette année tonitruante pour lui sur ce projet. Toutefois, il a tenu à surprendre, une fois de plus : ce 9 décembre, entre six et sept heures du matin, le lyonnais publie sur son Bandcamp D€€-A-VELLI (version rouge) BEFORE REHAB, un 9-titres aux allures de prequel dans lequel Jorrdee est plus homogène et surtout, très sombre. Seul La La, très similaire au style de Speed, présent sur l’album précédent, apporte un peu de lumière au trou noir codéiné de ce dernier disque. On se demandait lors de notre dernier article à notre sujet dans quel état il allait revenir à nous : il semble bien qu’il soit très fâché.