Avant d’entrer dans cette sélection des plus gratinées, sachez qu’on aurait vivement souhaité y incorporer le somptueux morceau de Damso, Seultou, paru cette semaine sur Twitter avant d’être supprimé. Toutefois, le « purchase your track » qui retentit au milieu de la production nous a laissé un peu perplexe. Mais trêve de bavardages, place à des rappeurs qui, jusqu’à preuve du contraire, ont payé leurs beatmakers.

Kodak Black– Snap Shit

Dans un accès de fièvre, Kodak Black a subitement balancé sur le net quatre morceaux d’une douceur pas si surprenante. Snap Shit, qu’il tease fréquemment sur les réseaux sociaux par des extraits depuis l’année dernière, est le titre le plus rappé d’entre eux. Kodak surfe sur une production aux relents de musique d’ascenseur et nous régale par sa productivité.

Migos – MotorSport ft. Cardi B & Nicki Minaj

Le premier single de Culture 2, album déjà très attendu, est enfin là, et il est presque paritaire puisque ce sont Cardi B et Nicki Minaj qui inscrivent leur nom à l’affiche. Ce morceau est l’occasion pour cette dernière de montrer qu’elle n’a absolument rien à envier à l’interprète de Bodak Yellow – probablement pistonné par son tout frais fiancé Offset, – bien au contraire. En prime, elle se permet de briller plus que Takeoff, habitué à régner sur les morceaux de son groupe.

Boosie Badazz – Dirty Diary

Après avoir touché deux mots de Kodak Black, venons-en à une de ses plus grandes inspirations. Boosie Badazz, anciennement Lil Boosie, se fait beaucoup plus discret après avoir abreuvé 2016 d’une myriade d’albums. De retour sur une production articulée autour d’un piano mélancolique, Boosie nous livre un morceau poignant comme il sait si bien le faire.

Smooky Margielaa – The Judge

Cette voix adolescente vous dit probablement quelque chose. Elle est audible dans Bahamas, présent sur la mixtape Too Cozy d’A$AP Mob. Smooky Margielaa a 15 ans et ses dents définitives sont très longues, au point qu’elles en rayent le parquet : le jeune talent du Bronx aspire tout simplement à être une star de demain. Le travail commence avec The Judge avant, peut-être, un premier projet.

Hamza – Juste Une Minute

Impossible de passer à côté de cette sortie incandescente. Hamza, pour son premier projet en major, 1994, s’est appliqué comme jamais dans sa carrière. On aurait pu choisir n’importe quel autre morceau que celui-ci, tant tous sont d’une qualité rare, mais impossible de fermer les yeux sur ce sample de Ya Rayah.

Jorrdee – Bon Appétit

Le rappeur lyonnais, le plus mystérieux de France, est de retour avec un album balancé encore une fois en catimini sur Bandcamp, sans aucune promo. Le morceau d’introduction nous livre un Jorrdee torturé, sa douleur exacerbée par la guitare et grandie par les chœurs.