Les Big Budha Cheez, c’est ce groupe de Montreuil qui tient son nom d’une weed réputée, sans pour autant être spécialement porté sur la fume. Un peu comme ce choix de connaisseur, Prince Waly et Fiasko Proximo – accompagnés de Dj Med Fleed et de Papa Lex aux choeurs – sont tournés vers le qualitatif, dans leur son comme dans leur image, n’hésitant pas à faire des bonds arrières dans le temps pour y trouver leurs techniques. Ainsi, quitte à tirer un trait sur une productivité semestrielle, ils utilisent d’anciens magnétophones analogiques pour enregistrer leurs productions, pour y trouver le grain si particulier de leur son. Du vieux pour faire du frais en somme, et se démarquer dans une mer d’auto-tune, sans pour autant jouer les anciens. Avec côté textes, un gros attrait pour le story-telling. Des parti pris forts qui leur permettent de réunir différentes générations d’auditeurs autour d’un boom bap, qui à l’instar d’un vinyle conditionné avec amour, n’a pas pris la poussière, mais a juste le craquement qu’il faut.

Après quelques mixtapes, les deux emcees ont sorti en 2016, un premier opus nommé L’Heure des loups, efficace. En solo, Prince Waly a également envoyé quelques salves, que ce soit avec Myth Syzer ou sur le projet d’Alchemist enregistré aux Red Bull Studios, pour lequel il a enregistre un duo brûlant avec Lomepal. Ils viennent de revenir avec le clip de « Murphy Dog ». Une nouvelle fois, ils ont confié le travail visuel à leur voisin montreuillois Clifto Cream, pour un résultat très réussi, réalisé en 16 millimètres. Avec dans le rôle du « Murphy Dog », un chien en manque de Sacem, ce qui n’est pas banal. Quelle que soit la taille du jardin et de la niche du chien, ce nouveau track donne envie de continuer à rouler avec les Big Budha Cheez. Et de noter sur nos tablettes la date de sortie de leur prochain album: Epicerie Coréenne, prévu pour le 23 février prochain, sur leur label Chez Ace.