Sous la direction de Marc-Henri Ngandu et en collaboration avec la marque de Streetwear italienne Sergio Tacchini, le crew Croco & Co’ a réalisé plusieurs clichés. Mais aujourd’hui c’est de la vidéo orchestrée en parallèle par les talents d’Alex Mouchet dont nous allons plus amplement parler dans cet article. Analyse d’une promenade onirique et sensible où style et expression ne font qu’un.

Il y a d’abord Raphaël Ngandu, compositeur de la mélodie accompagnant le clip. Impossible de passer outre et de ne pas être toucher par cette capacité qu’à l’artiste à donner ce caractère à la fois doux, énigmatique et presque sombre. À transmettre toute cette forte énergie à cette pépite visuelle. Chaque note au piano vient s’harmoniser aux images. Chaque son se raccorde parfaitement au tout homogène et lisse. Une oeuvre esthétique, sans accroc et réfléchie qui ne démord pas à la réputation du crew lyonnais.

« Sombre » comme je le disais plus haut. La monochromie de ce clip lui donne des allures d’oeuvre classique s’inscrivant hors du temps. Ainsi nous embarquons presque dans une promenade vintage empreinte d’une contemporanéité secrète.

Si l’exercice est vieux comme Mathusalem, certains vidéastes savent emmener l’art du story-telling à un niveau supérieur. C’est le cas d’Alex Mouchet, derrière sa caméra qui en quelques minutes, ici trois, est capable de donner une épaisseur et une profondeur quasi littéraire aux personnages.

Zach Bizimana, Martin Jung, Léo Vigan, Aden Rs…. Si le rôle et la fonction de ces quatre acteurs restent flous ; amis ? ennemis ? inconnus ? adversaires ? c’est parce que le symbolique prône. Tout simplement. Aucun ne se ressemble. Certes. Tous viennent probablement d’horizons différents, de lieux de vie, de communautés, de cultures singulières. Certes également. Mais tous sont réunis.

« À chacun son territoire et que tous en ait. À tous ce que chacun est. »

Force est d’observer que pendant cette vidéo les convergences des personnages ressortent de manière flagrante, mais tout l’objectif de Marc-Henri est là. Rien ne réside dans le camouflage, dans cette volonté superficielle de cacher, dans ce désir vide de sens, utopiste et fonder sur du rien abstrait. Le but est de montrer. Montrer cette réunion. Cette rencontre.

Durant le visionnage, une scène se répète, sans doute la clé de cette compréhension. Tour à tour chaque personnage vient mettre une balle dans un vase. Une balle. Une marque. Une empreinte. Une voix. Personne n’est exclu, chacun s’écoute. Voilà.

Ainsi en collaborant avec la marque de vêtements Streetwear Sergio Tacchini, le crew réussit à mettre en lumière le fait que la démocratisation de ce style vestimentaire, et que la pratique du sport en général, au-delà d’effacer les différences entre chacun permet de les faire accepter. Permet d’être sur un pied d’égalité. Permet de vivre avec. Ni plus. Ni moins.

Pour conclure, dans ce clip aux allures de vivre-ensemble, Croco&Co délivre un message de paix, d’humanité et d’harmonie à travers des images fortes, sensibles et poétiques. Une réalisation nous rappelant presque les belles notions d’une vielle devise et qu’on ne saurait trop vous conseiller de regarder.

« Liberté, Egalité, Fraternité. »

 

 

Direction / Photographe / Stylism : Marc-Henri Ngandu (https://www.instagram.com/marc_henri_ngandu/ )
Video : Alex Mouchet ( https://www.instagram.com/alex_mouchet/ )
Models Photos : Zach Bizimana ; Martin Jung ; Léo Vigan ; Yzi Mukeba ; Aden Rs ; Xuan Nguyen
Models video : Zach Bizimana ; Martin Jung ; Léo Vigan ; Aden Rs

 

PEACE !