Freeze pour glacé et Corleone pour la commune italienne aux penchants mafieux. Avant tout un compositeur interprète de talent, Issa Lorenzo Diakhaté de son vrai nom, reste dans les esprits de par son phrasé complexe. Ayant vécu à Dakar puis au Canada, il est facile de remarquer l’influence nord-américaine que possèdent ses textes. Entre expressions anglaises traduites en français et utilisation de l’homophonie (mots différents qui se prononcent de la même manière, ndlr), son rap se caractérise avant tout par de nombreuses références. 

L’artiste s’intéresse de près aux théories du complot, c’est d’ailleurs la ligne directrice dans son dernier album « Projet Blue Beam » (2018), qui lui  a permis d’élargir son public. Également influencé par la scène rap de New York, il rend régulièrement hommage à Tupac dans ses textes. Connu pour ses featurings, on peut régulièrement le voir aux côtés des artistes du collectif lyonnais Lyonzon, lorsqu’ils font des projets individuellement. En septembre 2018, il sort un clip avec une grande partie de son crew et presque tous les membres du groupe lyonnais sur le titre « Lyonzon x 667 – 669 prod. NRM. » 

Le nom du collectif viendrait d’ailleurs des membres du groupe 667 qui surnommait la ville de Lyon « Lyonzon » quand ils s’y rendaient.