Aujourd’hui nous vous proposons une sélection de 3 podcasts centrés sur le street art, afin que vous puissiez mieux comprendre le background de certaines oeuvres, ainsi que la pensée de certains artistes. 

 

« Du Mur Au Mic » a été lancé en février 2020 par la journaliste canadienne Catherine Dumas et Adrien Terrier membre de la galerie The Wall 51. Les podcasts abordent divers thèmes tels que la place de l’art dans notre société, l’environnement, le féminisme, l’histoire de l’art, dans le but de faire découvrir aux auditeurs l’univers de chaque artiste invité. Entre processus de création et anecdotes, ce format plus intime dévoile la face cachée de l’art urbain.

« Face Aux Murs » est une émission de la radio associative « Radio Campus Paris », qui s’interroge sur la place du street art dans les rues et part à la rencontre d’artistes en se demandant ; quelles sont les techniques ? Les courants ? Les dimensions politiques ? Qu’est-ce qui pousse des individus, jeunes, vieux, hommes, femmes, de tous milieux sociaux, à transformer les murs en support pour leurs oeuvres, parfois gigantesques, d’autres minuscules ? Qui fait de nos rues un musée à ciel ouvert ? Chaque entretien propose des angles et expériences différentes qui enrichissent notre perception des oeuvres. 

Nommé Lauréat de la “Podcast Creators Session” lancée par KissKissBankBank & Majelan, le projet d’Élodie Potente et de l’artiste toulousaine Popnographe prend enfin vie. En mars 2020, les deux femmes ont sorti le premier épisode de leur podcast « Et si Banksy était une femme », qui interroge la place des femmes dans l’art de rue prenant pour source l’association du pronom masculin « il » à ce grand nom du street art, qui revendique pourtant un anonymat absolu. Ainsi, cette réflexion a été le point de départ de leur idée donnant maintenant la parole aux voix féminines du monde l’art urbain français, à travers 6 épisodes de Montpellier à Paris en passant par Lyon. 

Tandis que l’art urbain ne se plie pas aux codes académiques de l’art, le format podcast lui innove face aux médias traditionnels et permet des échanges plus longs, plus intimes qui donnent une voix aux artistes de street art.