Drke Article

On savait la frontière entre le Grime et le Rap proche mais la tendance ces derniers jours vient confirmer nos espoirs les plus enfouis.

Les BRIT Awards venant juste de se clôturer à Londres, ce n’est autre que Drake qui vient de confirmer sa signature sur le label BBK (Boy Better Know) datant de 2005 du prince de la Grime aka Skepta et son frère JME. Une photo instagram sur laquelle Dreezy posait avec son nouveau tatouage aux initiales du label sur le haut de son bras, avait déjà éveillé les soupçons chez les fidèles de l’artiste. C’est ensuite une photo d’un tee shirt de la marque OVO suivit du nom du label BBK qui avait enflammé l’intérêt de la toile. Soupçons désormais loin depuis 3 jours. Mais que vaux réellement ce rapprochement entre les deux cultures ?

On savait l’affection de nos chers rappeurs pour la chansonnette sur un ou plusieurs refrains. Il y a quelque temps en interviewant le rappeur de Laval Green Hypnotic qui nous confiait le plaisir qu’il avait à chanter sur certains morceaux, NinkiMag s’était très largement rendu compte de la tendance à mêler Rap et Chant. On savait également l’amour pour certains artistes de remixer Funk et Rap. Il n’y a qu’à prendre le dernier album To Pimp A Butterfly du prodige Kendrick Lamar et notamment le morceau King Kunta pour se rendre compte du phénomène.  On savait aussi la tendance il y a quelque temps pour une poignée de rappeurs d’associer le Rock au Rap. Les Run-DMC comme exemple flagrant eux-mêmes se désignant comme les King Of Rock.

Force est donc de constater que par acculturation, grâce à des fers-de-lance aiguisés, le rap a toujours su s’adapter aux tendances, innover, et emprunter des éléments à d’autres mouvements musicaux.

 

Alors OVO & BBK. Grime & Rap. US & UK. Pourquoi pas !

Que vaux réellement ce rapprochement ?  Inutile de se prendre pour des devins à l’instar d’une machine à remonter le temps. Quoi qu’il en soit, le temps nous le dira !