HamzaAlors que la capitale pullule d’événements hip-hop en tout genre, Lugdunum n’est clairement pas en reste et ce n’est pas la programmation du 8ème anniversaire d’Artjacking qui nous fera dire le contraire. Créé en 2008, ce collectif lyonnais rassemble des artistes de tout horizons et a clairement investi la ville de Lyon en organisant des événements aux line-up singulières. Pour célébrer son 8ème printemps, le collectif nous gâte et convie des invités de marque tels qu’A$ap Nast, Brodinski ou encore Hamza. Quoi vous ne connaissez pas Hamza ? Laissez-nous faire les présentations.

H-24, une entrée en matière fracassante

Hamza a 21 ans, il est Bruxellois et a fait couler l’encre de nombreux médias spécialisés dans la culture hip-hop avec sa mixtape H-24. Considéré comme un des meilleurs crus de 2015, ce projet est un condensé de tout ce que les puristes détestent : des histoires de drogues, de filles (très) avenantes et d’argent à ne plus savoir quoi en faire. Cependant, alors que ces thèmes propres à la trap semblaient s’essouffler, celui qu’on appelle le Young Thug bruxellois débarque avec une nouvelle recette bien à lui, à la forme et saveur particulières.

A mi-chemin entre le rap et chant, on peut considérer qu’Hamza est un pur produit de son époque. Bercé par la trap crapuleuse d’Atlanta (cc. Young Thug et Future), son univers atypique oscille pourtant entre r’n’b et trap. C’est sans doute cette palette musicale qui fait en partie, la singularité de l’artiste. Vous pouvez passer d’un titre comme Love où la gent féminine est “mise à l’honneur” (“elle est si douce, elle prend soin de son corps / J’suis rentré dans son coeur, j’suis rentré dans sa gorge”) à un banger tel que Molly Molly (“La plupart des mes youv’ ne savent pas comment faire un C.V”) qui vous donnera une soudaine envie de hocher la tête.

Au-delà de cet éclectisme musical, c’est aussi dans sa manière de rapper/chanter la rue que le jeune Belge se démarque. Le fond et la forme de ses morceaux sont assez éloignés, ce qui en fait en quelque sorte un “oxymore musical”. L’aspect plutôt cru de ses paroles contrebalance avec la mélodie harmonieuse de chaque titre. De plus, chaque refrain vous rentrera plus facilement en tête que votre cours d’éco-droit en période de partiels. Même si vous n’appréciez pas le morceau, vous vous retrouverez à le chantonner au plus grand malheur des personnes qui vous entourent.

Pour ceux qui souhaitent en découvrir plus sur le personnage, nous vous invitons à écouter H-24, disponible sur Hauteculture.com ou encore Deezer.

Il sera en concert à Lyon le 23 avril prochain au Yard. Pour plus d’informations, rendez-vous ici : Hamza – Pie Birthday