Rappeuse à l’univers hétéroclite et envoûtant, à la voix rauque et aux mélodies suaves, Lala &ce est un des plus grands espoirs féminins de la scène musicale underground française.

Originaire de Lyon et vivant depuis plusieurs années à Londres, c’est une des rappeuses les plus prometteuses dans le rap game français. Son premier projet solo, intitulé « Le son d’après », est une mixtape magnétique de 12 sons. Le visuel de sa mixtape est un pochon rempli de pétales de rose, métaphorisant sa musique par les pétales, et ainsi la musique comme une drogue.

Aujourd’hui une artiste incontournable du rap féminin, talentueuse et polyvalente, cette artiste se définit comme une adepte de la trap poétique, grave et sensuelle, au flow chaloupé sur des prods planantes. Elle est très largement inspirée par les rythmiques ainsi que le mood du rap américain et du rap africain.

Possédant une véritable reconnaissance dans le milieu du rap et notamment auprès de ses pairs, la jeune rappeuse était à ses débuts la seule recrue féminine de l’ekip 667, un collectif de rap au projet ultra-novateur, qui l’a inspiré et lui a permis de travailler sur ses premières collaborations.

Véritable passion pour elle, la rappeuse assure néanmoins à travers sa musique plusieurs combats liés à sa condition féminine, sa sexualité ainsi que ses origines. Faire du rap en tant que femme représente pour elle l’évolution de la place de la femme dans la société. Adepte du woman power, elle espère inspirer de jeunes femmes et les pousser à se lancer, en trouvant leur propre style, en ne se limitant pas par leur genre, leur origine (Lala étant métisse).

Lala &ce conceptualise le rap avec liberté et ne cherche pas à plaire à la majorité.

Assez critique des autres rappeuses françaises qu’elle jugeait jusqu’alors assez peu originales et misant trop sur leurs attraits physiques pour vendre, elle encourage la démarcation de certaines de ses pairs comme la jeune rappeuse Jäde, avec qui elle a déjà collaboré à plusieurs reprises.

Artiste engagée avec subtilité, elle a pour valeur de revaloriser la femme africaine et de défendre sa liberté, ses origines et son parcours au travers de ses sons. Elle rend par exemple hommage à une grande figure du tennis, la championne Serena Williams qui l’a fortement inspiré et aidé à sa construction de femme, en lui dédiant un son de sa mixtape nommé « Serena ».

Serena Williams, une femme forte, noire, vivant de sa passion, inspirante, perfectionniste, modèle de réussite professionnelle et extrêmement performante, tout comme Lala &ce.