À compter de ce jour, on s’occupe de tout, vous n’avez qu’à mettre les pieds sous la table : on vous concocte de manière hebdomadaire le nectar le plus savoureux des meilleurs morceaux de la semaine écoulée. Absolument pas garanti sans codéine, le cocktail du jour est labellisé international. Des Hauts-de-Seine jusqu’au fin fond de l’Ohio, tour du monde des sorties les plus notables.

Trippie Redd – Today

Le très jeune Trippie Redd  (dix-huit ans !) continue de paver son chemin vers le succès. Connu pour ses collaborations avec XXXTentacion, c’est en solo qu’il brille toutefois le plus. Ayant fraîchement sorti le brûlant deuxième volet de sa série de mixtapes A Love Letter To You, il s’impose comme une des figures importantes de la toute dernière génération de rappeurs. Sur Today, il rappe avec toute la candeur et la naïveté du monde sur une production ensoleillée, rendant le morceau puis le projet extrêmement addictif.

AJ Tracey – luvd u

La jeune garde n’est pas en reste au Royaume-Uni. Le regain soudain de popularité du grime a permis à la scène londonienne de redevenir une place très forte du rap mondial. Le succès du blockbuster album de Stormzy Gang Signs And Prayers a laissé derrière lui un boulevard dans lequel tous les autres artistes se sont engouffrés dont celui qui nous intéresse, AJ Tracey. Le court EP dont il nous a gratifié vendredi dernier est succulent et tout particulièrement luvd u. Quelque part entre grime et trap, il brille par ses flows sur une production de flûte. Entre Mask Off et Portland, à placer parmi les plus gros morceaux de flûte de 2017.

Hoodrich Pablo Juan – They Can’t Stand It ft. Chief Keef

Il est l’homme du moment à Atlanta : après avoir signé sur le label de Gucci Mane, 1017 Brick Squad, Hoodrich Pablo Juan se devait de transformer l’essai. La chose est faite sur Designer Drugz 3, projet sur lequel il fait étalage de ses flows nonchalants et à la fois si incisifs. On retiendra particulièrement ce featuring avec Chief Keef, passe d’armes de trappeurs sur des basses caverneuses.

Zaytoven – A Lot ft. Lil Uzi Vert

Un des plus grands compositeurs que la Terre ait jamais portés se célèbre sur une série d’EPs modestement nommée Where Would The Game Be Without Me. Sur ce deuxième opus figure notamment la superstar mondiale du rap en devenir qu’est Lil Uzi Vert. Pour ceux qui ont été déçus du virage psychédélique qu’il a opéré sur Luv Is Rage 2, Zaytoven l’honore d’une production qui aurait fait les beaux jours du Lil Uzi Vert 2015, digne de morceaux comme Safe House ou 7am. À écouter, évidemment, comme tout ce que ces deux hommes peuvent produire.

Kekra – Vide

Kekra continue de faire monter la sauce Vréel 3. Depuis un peu plus d’un mois, il abreuve son SoundCloud de morceaux tous plus bouillants les uns que les autres. Cette saga dorée est ponctuée par le dernier morceau en date, Vide, mettant en scène Kekra exerçant ses flows sur une production lugubre. Kekra a fait de SoundCloud sa salle du temps et ce qui n’est que l’échauffement est absolument dantesque. À suivre de très près.

NBA YoungBoy – You The One

L’âpre NBA YoungBoy est de retour dans nos oreilles. Après l’excellent AI YoungBoy qui a entériné son potentiel sans limite, il nous fait la surprise d’un EP court mais rempli de pépites. Au travers de Ain’t Too Long, entre le spleen et la haine qui ne devraient pas hanter un si jeune homme (dix-sept ans !), une ballade amoureuse fait irruption. You The One prouve que son cœur, au-delà d’être pris, n’est pas encore complètement nécrosé par son quotidien si sombre.

Famous Dex & Reggie Mills – XXL

Famous Dex, persona non grata dans tous les asiles psychiatriques de Chicago, s’est associé à Reggie Mills pour un EP commun arrivant prochainement. En attendant, on vous laisse apprécier leur toute dernière collaboration sur un sample de One More Time de Daft Punk. La touche française a le don de bonifier ces Américains : jurisprudence Stronger.