Imaginez le flamboyant Mr. J. Medeiros accompagné par les doigts magiques de 20syl, réunis sur scène pour former le duo électro hiphop le plus charismatique du moment. Mardi 10 Octobre 2017, dans quelques minutes, ce rêve prendra forme pendant le live du groupe AllttA, pour A Little Lower Than The Angels, Un Peu En Dessous des Anges.

20h35 : Après avoir récupéré les places, direction l’intérieur du Rockstore pour se joindre à la foule hantée par la même frénésie contagieuse à l’idée de voir le duo franco-californien passer dans leur ville. Les plus acharnés s’agglutinent au pied de la scène, d’autres se chauffent la voix, bière en main et pour certains c’est l’heure des réglages habituels de l’appareil photo, pendant que ça tape la discute avec le voisin d’à côté. L’échange ressasse évidemment les vieux souvenirs du concert de C2C et d’Hocus Pocus, pour ceux qui en étaient.

21H05 : Après une ouverture brute de décoffrage, l’oldtimmer qui a fait les beaux jours de The Procussions, n’a rien perdu de sa fougue et s’est même bonifié avec le temps. L’expérience parle pour lui et l’homme enfourche son micro comme pas deux, pour faire lever les mains, partant à l’assaut du public avec l’énergie et la fougue des premiers jours, quelques rides en plus. Le flow est contagieux et le corps tout sautillant, chaque intonation donne envie de le rejoindre sur scène. Derrière, c’est technique et précision, la casquette vissée sur la tête, que ce soit derrière les machines ou pour les backs, 20syl envoie avec une telle fluidité que ça en est presque déconcertant. Ses mains se baladent d’un bout à l’autre sur ses bécanes comme un pianiste des temps modernes jouant sa symphonie. Sa dextérité frise la performance et son background lui permet d’enfiler facilement le rôle du couteau suisse, de turntablism à mc, le switch se fait en clin d’œil.

21h 19 : Le bon moment pour rendre hommage aux fans des premières heures, avec un petit pincement au cœur on redécouvre le fameux “Hip Hop ?” titre au combien emblématique sorti en 2005, scellant dans le marbre la rencontre de deux générations qui ne se quitteront jamais, concrétisant maintenant une amitié vieille de plus de 12 ans avec le projet AllttA. Après avoir entendu “Vocab”, l’attention est au plus haut et l’audimat n’attend que la suite des festivités.

21h 31 : Sous les projecteurs les deux acolytes forcent le respect, mélangeant les rythmiques électroniques du beat maker nantais avec le phrasé chirurgical du rappeur de Los Angeles. La rencontre est un furieux mélange de boom bap moderne revisité façon future-beats, dans une exécution toute rebondissante, l’ambiance monte d’un degré Celsius à chaque minute.

Au-delà la juxtaposition d’un producteur et d’un rappeur, le tandem surprend par une recherche de la curiosité, à la fois graphique, visuelle et musicale. La prestation est sophistiquée et les mélodies architecturales prennent vie dans un hiphop, qui n’a pas peur de mettre un pied dans la technologie actuelle. Les deux compères ne sont jamais là où on les attend, n’hésitant pas à se fondre par moments en un binôme pour se tirer la bourre en tapant fermement sur leurs machines chacun leur tour, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Les deux font toujours la paire !

21h 35 : Mr. J. fait couler les gouttes de sueur sur son t-shirt, bientôt transparent, il scande et hargue le public, développe une vraie puissance, le showman transformer la salle en turn-up général, session jump around dans toutes les directions. Si la dinguerie est complète, on l’accompagnera même dans ses petits pas de danse et c’est finalement ça la force du groupe ; arriver à célébrer la musique avec plaisir et avec un sens très poussé de la communion.

21h 45 : 20syl siffle les prolongations avec un interlude solo à la Mpc de toute beauté, dans un moment un peu solennel les notes font écho aux néons dans un ballet de lumières et de de jeux sonores, à la fois soft et classe, une formule magique qui nous mettra vite set et match en un rien de temps.

22h 00  : Mr. J. orchestre un jeux de pas musical géant sur la scène, un moment marquant relançant l’ambiance dans une salle déjà bien chaude, une petite surprise savamment coloré.

22h35 : Sans jamais s’économiser, le groupe nous aura mis dans la tête plein de souvenirs. Dans une perpétuelle recherche de challenge, la formation prouve que la musique se voit et s’entend avec poésie.

Crédit photo Thomas.