AARON SCOTT PHOTO INTERVIEW

Groovez avec un Lyonnais virtuose

Nom: Aaron Scott

Âge: 19 ans

Région natale: Alpes savoyardes

Coucou mon cher Aaron Scott, comment vas-tu ?

Ça va très bien

Connu pour ton art de manier la musique avec douceur, on sent parfaitement que tu joues avec ton public avec amour et c’est très plaisant. Comment as-tu débuté dans l’univers de l’électronique ?

J’ai commencé quand j’avais 12 ans, pour la fête de fin d’année de mon collège en Savoie. Ils ont demandé à mon père de mixer pour l’occasion (il a été Dj pendant 15 ans).
Je lui ai demandé comment il faisait, il m’a dit « écoute fais-le, c’est pour toi », donc j’ai fait du son pour cette fête. Derrière les platines en voyant ces gens sourire et être heureux, je me suis dit, « c’est clairement ce que je veux faire », simple sans artifices, faire plaisir aux gens, c’est là que j’ai eu le déclic.
Plus tard j’ai donc téléchargé Ableton, j’ai commencé par la deep house et ensuite la techno, et j’ai commencé l’été dernier en tant qu’artiste.
De ce fait, j’ai été contacté par « The Vibe Guide », mes tracks repostées sur « The Sound You Need » et autres chaînes YouTube, cela a très bien marché.
Par la suite, le label Armada Music a voulu signer ma track “Let me dance one last time” où mon père est en live à la guitare acoustique.

C’est un morceau qui me tient spécifiquement à cœur, c’est fou comme tout est allé de manière empirique, sache qu’au départ, tout a été fait de mon petit lit.

Quels sont les artistes qui ont pu éventuellement t’inspirer ?

Enormément d’artistes m’inspirent, j’ai un amour pour la musique.
Mon centre d’intérêt le plus important reste de loin la Techno. Je suis également influencé par le jazz, la soul, la house music.
Je ne peux pas définir vraiment d’influences quand la musique me transporte, j’aime, je travaille plus à l’émotion qu’au rôle-modèle.

On a pu te voir dans de nombreux gros évènements lyonnais cette année (F.A.T Open Air @Parc des Berges, plusieurs ZUPER @Ninkasi Kao). Tu incarnes parfaitement la fraîcheur lyonnaise de cette année. As-tu de nouveaux projets avec cette ville ?

Mon cœur artistique est vraiment à Lyon, c’est là que j’identifie tous mes repères, je suis savoyard dans l’âme mais lyonnais de cœur.
Je suis en train de diminuer mes Dj’s set car je prépare un live qui sera prêt début 2015 et qui sera forcément présenté à Lyon donc j’ai encore un petit moment à faire ici, c’est certain.

AA

Récemment, tu as mixé à Miami, quel défi de fou ! Comment as-tu vécu cette expérience ?

Effectivement, j’ai mixé sur Ocean Drive à l’Ocean’s Ten, c’était dingue. Bien que Miami soit très très EDM (Electronic dance music), commercial, c’est une expérience malgré tout.
Essayer de faire passer un bon moment aux gens, ce n’est jamais très simple quand le public est plus là pour le lieu que pour le son, mais j’ai vraiment apprécié le moment, c’est une soirée inoubliable.

Pour finir, cite-moi ton top 3 des meilleurs Dj’s ?

Robert Hood en premier, c’est vraiment une des personnes sur lesquelles j’arrive à avoir un repère, l’influence qu’il a eu sur l’évolution de la musique, et sa vision de la techno minimale m’impressionnent.
Ensuite, je dirais DVS1. C’est un des jeunes artistes en pleine expansion en ce moment, techno très rapide très vitaminé, y’en a juste assez c’est sans artifices, c’est comme ça que la techno doit être faite selon moi, c’est un artiste qui laisse vraiment sa patte, ses sonorités qui reviennent et qui sont parfaitement exécutées, il possède un talent fou.
Pareil pour Recondite. C’est un artiste qui a sa patte artistique et qui crée un voyage dans son propre univers à chaque nouvelle composition. Il arrive à te faire vivre une histoire à travers chacune de ses tracks, c’est également ce que j’essaie de faire.

Merci d’avoir répondu à mes questions, je te souhaite bonheur et succès pour l’avenir, des bisous mon ami.

Vous pouvez suivre Aaron Scott sur Facebook et Soundcloud