Nawel-ligue

Dans ce nouvel épisode nous sommes parti à la rencontre de Nawel, une jeune lyonnaise qui fait de la sneaker un véritable prolongement de sa personnalité.

 

1. Tu peux te présenter s’il te plaît  ? 

Je m’appelle Nawel, j’ai 21 ans et je suis en première année de marketing de la mode

2. Que représente la sneaker pour toi ?

Elle représente plusieurs choses. Les sneakers représentent un peu ma façon d’être ; quand je m’habille par exemple, je pars de la paire que je vais porter. J’aime beaucoup le noir, donc ça me permet d’ajouter une touche cool et fantaisiste à mes tenues. Puis ce qui me plaît dans mes paires, c’est que je les traine de partout, rien que quand je les regarde je me remémore des trucs cool, des soirées, ou des endroits ou je suis allé. Il y en a qui adore porter des talons, d’autres des bottes, moi c’est les baskets. C’est ma façon à moi de m’affirmer, de rajouter ma touche personnelle, c’est un peu comme mes bijoux.

3. Est-ce que tu te souviens de ta première paire ?

Petite, j’avais une grande passion pour le foot. Il me reste de vagues souvenirs de cette époque, mais le plus marquant pour moi en matière de chaussure, c’est ma paire de Total 90. Aujourd’hui tout le monde se foutrait de ta gueule si t’en portais, mais à l’époque tu étais le roi de la cour de récré. Elles étaient rouge et blanche, et mon footballeur préféré de l’époque les avait. Je les ai poncé jusqu’au bout.

4. Que penses-tu de l’engouement actuel pour la basket ?

Je pense que le contexte actuel c’est-à-dire la crise, nous pousse à nous tourner vers les choses que l’on connaît bien. Et c’est valable pour tout. Rien qu’à voir pour la Stan Smith, c’est un mythe, elle est indémodable, elle a traversé les générations et aujourd’hui il y a au moins 50 paires sur 100m². J’appelle ça la “Newstalgie”. En plus de proposer des couleurs basiques, sa forme n’a rien d’extraordinaire et je pense que c’est pour cela qu’elle plaît autant. Je mentirais si je disais que j’en avais pas une paire. Mais bon à l’époque ou je les portais, c’est-à-dire en 2008 on se foutait de ma gueule en me disant que mes baskets étaient trop ringardes.

Mais bon c’est comme pour tout, chaque objet à la mode a un cycle donc je pense qu’on n’est pas loin d’un ras-le-bol. Il y a eu la air max, la roshe run et puis aujourd’hui c’est la Stan Smith et la AF1, mais bon ça ne concerne plus le grand public car les vrais puristes eux se tournent vers des paires plus originales et moins faciles à trouver. Je dirais aussi que les tendances modes influent sur nos comportements et sur nos achats. Depuis un bon moment déjà les vêtements évoluent vers un confort, donc logiquement si t’es bien dans tes vêtements t’as aussi envie d’être bien dans tes baskets.

5. Pour les femmes, c’est devenu un véritable accessoire de mode ?

Oui et non, il y a quand même une grande partie de la gent féminine qui reste réticente par rapport à la basket. Je ne parle pas des petites lycéennes de 16 piges, mais plutôt des femmes actives. Je pense qu’un jour, porter des kicks au bureau ça se fera mais bon dans un petit moment. Après il est vrai que les meufs entre 18-25 ans elles osent plus. Mais bon cela rejoint ce que je disais pour la question précédente, elles ont toutes des Stan.

6. Et ton opinion sur les sneakers à talon ?

Une abomination de la nature, soit tu portes des baskets soit tu portes des talons mais surtout pas les deux. En plus, ça te fait une silhouette dégeu et puis les coloris laissent à désirer. Je recommande cela à personne, surtout les dunk à talons.

7. Tu ne trouves pas qu’à Lyon, il y a un manque de liant entre les sneakers addict ? 

Malgré l’engouement général pour la sneaker, cela reste un phénomène de mode donc quelque chose de futile qui peut disparaitre à tout moment. il faudrait donc que des personnes s’investissent et prennent du temps à organiser les choses.

8. Tu te considères comme une collectionneuse ou une passionnée ?

Je suis bien loin d’être une collectionneuse. Malgré mon goût pour les coloris et les silhouettes vintage, la plupart de mes paires sont issues des collections des dernières années. Cela me force à dire que je suis une passionnée, mais à plusieurs reprises je suis tombé sur des petits bijoux, des paires plus vieilles que moi !

9. Ton nombre de paire ? 29

nawel-paire

 

10. Quel est le truc le plus fou que tu as fait pour une basket ?

Je n’ai rien fait d’extraordinaire, la plupart du temps ce sont des achats réfléchis donc financièrement je me prépare.

11. Ta dernière acquisition ?

La Air max 90 « Escape Pack »

nawel-90

 

12. Ton prochain achat ?

Une Air Max 95 noire.

13. Ta paire incontournable, celle que tu pourrais mettre tous les jours ?

Mes Air Max 90 blanches, c’est mes bébés. Je les ai même acheté en double, je porterai cette basket toute ma vie je pense.

nawel-blanche