martin-ligue

La ligue de la sneaker c’est des pieds, de jolis clichés, et surtout de la belle basket en pagaille. Mais en réalité, que sait-on sur ces hommes et femmes au goût prononcé pour la basket ? eh bien, pas grand-chose ! c’est dans cette optique que l’on souhaite vous proposer le concept “Plus proche de la ligue”. Il s’agit d’un moment passé avec un membre du groupe afin d’en savoir davantage sur son addiction à la sneaker.

Pour le premier épisode, rendez-vous avec un habitué de la ligue, un jeune homme qui ne lésine pas sur les publications facebook.

 

1. Présentes-toi 

Assada Martin, 19 ans en Terminale ES, je compte me diriger vers un BTS des unités commerciales ou une école de commerce pur et dur. Je compte voyager un peu partout, j’ai déjà visité le Canada et les États-Unis, c’est le pays qui m’attire le plus notamment Boston et San Francisco. J’aimerais beaucoup aller voir ce qui se passe en Asie, en Chine et au Japon plus particulièrement. Tout est rapport à la sneaker mais aussi au ski freeride, une passion parmi d’autres avec la musique techno également. Ce genre musical comble mes nuits, c’est une manière de se défouler sur des rythmes acharnés, plutôt celle de Berlin et ses grands noms.

2. Justement, que représente la sneaker pour toi ?

Depuis tout jeune, les sneakers ont vraiment leur place dans ma vie. Je trouve que c’est un art parmi les autres, elles peuvent aussi ouvrir des portes en terme de métiers, cerner de grands designers ou photographes.

3. Ça te plairait de travailler dans ce monde ?

J’ai plusieurs idées en tête, d’autres plus inaccessibles. J’aimerais travailler dans un magasin aux USA, là ou les pickups se font en premier, ou en Asie surtout au Japon. Sinon développer une marque montante, l’importer car se démarquer c’est essentiel. Soit tout simplement travailler sur les nouveaux modèles ou plus anciens. C’est vague je sais mais il y tellement d’horizon possible !

4. Quel a été ta première paire ?

Je n’ ai pas le souvenir de ma toute première vraie paire, mais mes lointains souvenirs me ramènent à une Air Max 95 pour petit pied en primaire. Sinon en 5ème, une Air Structure s’est offerte à moi, eh oui ! je n’ai pas grandi des pieds depuis donc cela me permet de rechausser de tels bijoux.

airstructure-ligue

 

5. Que pense-tu de l’engouement actuel pour la basket ?

J’ai mon avis sur la question. Depuis quelques années surtout ces deux dernières, le plagia de style est omnipresent, c’est ultra dommage car des pompes telles que les Stan Smith , Air Classic 1 (je ne suis pas fan), Jordan (non plus) perdent de leur valeur. Sans porter de jugement, tous le monde et n’importe qui s’en procurent et les portent identiquement – des clones -. J’ai vécu cette déception il y a trois ans avec des 577 marrons, une pure merveille, un an après j’ai vu beaucoup trop de d’jeuns avec (rire).

asics577-ligue

6. Te considères-tu comme un collectionneur ou un passionné ?

Je me considère comme un fervent passionné plutôt qu’un collectionneur. En effet, je ne suis pas à l’affût de Ronnie Fieg Asics GLV ou autres. Je préfère trouver un modèle qui me plaît, que je n’ai pas vu porté ou encore avec lequel je peux soigneusement virevolter, parce qu’à mon gout une belle kicks se doit d’être bien portée.

7. Ton nombre de paires ?

Actuellement 19 (donc je suis loin d’être un grand collectionneur)

Martin-sneaker

8. Quel est le truc le plus fou que tu as fait pour une paire ?

Ce n’est pas ouf, mais je suis allé visser des bouchons en usine pendant deux semaines pour me payer ma New Balance 998. Je l’avais vu deux semaines avant, une chance qu’il y est eu une place pour moi sinon elle me serait passer sous le nez.

NB998-ligue

9. Et ta dernière acquisition ?

Ma dernière acquisition fut la Asics Gel Keyano Trainer X Footpatrol…une vraie tuerie.

keyano-asics-ligue

10. Quel sera ton prochain achat ?

Je me tâte avec une Puma Trinomic Disc N Calm, une Air Max 95 Escape, ou une Reebok Fury Bump si je la trouve à un prix abordable.

11. Ta paire incontournable ?

La Saucony Extra butter x Grid 9000, une splendeur pour les yeux, un confort pour les pieds.

martin-liguesneaker