curtis-heron-interview

Curtis Heron est un jeune producteur californien à suivre. En plus de sa participation à la teamSESH avec le rappeur Bones, il a produit le 3 octobre dernier le premier single du prochain album d’A$AP Rocky. J’ai eu l’opportunité de discuter avec le natif de Long Beach sur son enfance, ses inspirations, son avenir, et bien sûr sa collaboration avec Lord Flacko.

 

Raconte-nous un peu ton enfance à Long Beach ?

Grandir à Long Beach était fun, j’ai emménagé ici en 2004 avec ma mère, ma grand-mère et mon grand-père. C’était cool, vraiment rien de spécial, j’ai juste skater et trainé avec mes potes et j’ai fait d’autres trucs de gamin jusqu’au lycée. Ensuite, j’ai eu quelques problèmes de bagarre et d’autres activités immatures que je regrette, mais globalement ce n’était pas si horrible. Cette expérience m’a fait devenir la personne que je suis aujourd’hui.

On te connaissait auparavant sous le nom de SaavageBeatz. Pourquoi avoir changé ?

Je trouvais ce nom stupide et je voulais changer parce que je commençais à devenir mature. Je sentais que je voulais faire plus de choses musicalement, donc j’ai changé mon nom en “CurtisHeron”. Je pensais que c’était beaucoup mieux, c’est plus sérieux. Qui allait me respecter avec un nom comme SaavageBeatz ?

Quelles sont tes inspirations en tant que producteur ?

Uhm, mec c’est une question difficile. J’aimerais dire que les choses qui m’inspirent ne sont pas toujours d’autres artistes ou producteurs car je suis plus dans les émotions comme la beauté, l’amour, la nature, les choses vraiment humaines que l’on voit et l’expérience au jour le jour. Sinon je dirais que je suis inspiré par des artistes comme Björk, Ic3peak, Lonnie Liston Smith, et Curtis Mayfield pour faire court.

Quel est le premier track que tu as produit ?

Le premier son que j’ai vraiment produit était pour mon ami Eddy Baker, et il s’appelait “Call Me”. C’est juste un beat merdique avec un sample d’Al Green, pas grand-chose mais Eddy a vraiment assuré son couplet.

 

 

Comment as-tu fait la connaissance d’A$AP Rocky pour la production du titre “Multiply” ?

Asap Yams (qu’il repose en paix) m’a suivi sur twitter, je ne sais toujours pas comment il a entendu parler de moi ou comment il m’a trouvé, ou même pourquoi il m’a contacté pour lui envoyer un beat. Un des nombreux sons que je lui ai envoyés s’est transformé en “Mutliply”. J’étais vraiment nerveux car je n’étais pas très expérimenté dans ce domaine, pourtant j’aime ce beat et les personnes qui écouteront ma musique me diront que c’est mon meilleur track. J’aime la manière dont Rocky a posé dessus.

 

 

Il paraît que tu avais effacé le fichier source du beat lorsque Yams te l’a réclamé ?

Oui, ce beat date de la fin de l’année 2012 ou 2013 – je ne me souviens plus- mais j’avais supprimé le fichier source du projet. J’ai donc dû refaire le beat en partant de zéro. Il a fallu un certain temps pour retrouver le sample, mais j’ai fini par le trouver.

J’ai observé que tu utilisais de temps en temps le sampling. Mais où vas-tu chercher ces échantillons ?! (le sample de “Multiply” est tiré du titre “Love Theme of Annie de l’italien Giancarlo Chiaramello)

J’essaye de ne plus sampler. Je le fais seulement quand je trouve un sample vraiment intéressant, mais bon dernièrement je m’éloigne de cette pratique. Je veux être dans la création de choses à partir de rien du tout, mais je n’ai pas de problème avec le sampling. Quand j’ai commencé à faire des beats il y a 3 ans, c’était la seule technique que je connaissais.

En ce qui concerne le sample de “Multiply”, je l’ai trouvé au hasard sur Youtube.

Cet été, que peut-on attendre de la part de Curtis Heron ?

Je vais sortir des tracks par-ci par-là mais je vais continuer à travailler sur un EP. Je n’ai pas encore sorti de projet officiel donc je vais voir comment ça avance. Je vais aussi peut-être dévoiler un nouveau morceau. Pas de featurings à moins de trouver la personne parfaite sinon ce sera juste moi et ma musique. Je vais faire un projet vocal l’an prochain, cela dépend du déroulement de l’année en cours parce que j’ai beaucoup de choses de prévues. En tout cas en hiver 2015, il y aura un nouvel EP de Curtis.

Avec qui espères-tu travailler ?

Quelques voix féminines surtout parce que j’essaye de le faire depuis quelques années mais maintenant c’est plus facile, car il y a plus de personnes qui aiment ma musique. Je n’ai jamais travaillé avec une femme et leur approche de la musique est différente d’un rappeur et même d’un chanteur. Autrement j’espère réellement pouvoir travailler avec Kanye West, je suis un fan depuis toujours. J’écoute “Ye” depuis 10 peut-être 11 ans maintenant ! Je ne me rappelle plus si The College Dropout est sortie en 2004 ou 2005 mais Ye est définitivement sur ma liste. Brian Eno aussi, ce mec est divin avec sa musique.

La musique Française, ça te parle ?

Honnêtement je ne connais pas grand-chose de la France, je la respecte ainsi que tous les autres pays. J’espère qu’un jour je pourrais apprendre de votre culture et découvrir des lieux comme la tour Eiffel, les cathédrales, manger un croisant, aller au jardin de Giverny, et voir la maison de Monet. Je suis presque sûr que Brodinski, Gesaffelstein et aussi Jean Michel Jarre sont français.

Et en ce moment, tu écoutes quoi sur ton iPod ?

En ce moment, je n’ai pas d’iPod (rire) mais j’utilise Spotify ou Soundcloud. J’écoute surtout mes amis et frères de la TeamSESH, ou j’écoute les morceaux de l’album Seven Steps To Heaven de Miles Davis, Superfly de Curtis Mayfield, John Coltrane, et Sufjan Steven.