Hutch

J’ai eu la chance de discuter avec le Californien Skhye Hutch, producteur du hit “Sing About Me, I’m dying of thirst” interprété par Kendrick Lamar. Ce fut l’occasion d’en savoir plus sur son enfance, ses inspirations, et son attachement au label Top Dawg Entertainment.

Hello, Mister Hutch !

Pour commencer, peux-tu nous parler de ton enfance à Los Angeles ?

Mon enfance était cool la plupart du temps, j’ai grandi un peu partout dans L.A parce que ma mère avait pour habitude de déménager tous les 3 ans. J’ai donc vu tous les aspects de L.A, du ghetto à la banlieue (rire).

À quel moment as-tu démarré la production ?

J’ai commencé quand j’étais étudiant en seconde année au lycée, à ce moment j’étais un grand fan de Timbaland et j’avais pour habitude de faire du beatbox avec tous mes potes dans leurs cyphers. Puis j’ai découvert que tu n’as pas besoin d’un studio d’un million de dollars pour créer la musique que j’entendais. Un été j’ai donc bougé mes fesses pour travailler et j’ai acheté un clavier, c’était un Triton (le même que Neptunes a utiliser pour “Grinding”) et j’ai commencé à produire des sons dessus.

Quelles sont les personnes qui t’ont inspiré musicalement ?

Timbaland et J Dilla bien sur, et après ça change tout le temps en ce moment. Je dirais mon pote Tae Beast, Willie B, DJ Dahi, Sounwave, etc..

En grandissant à Los Angeles, je pense que tu es familier avec le rap West Coast ?

Bien sur !! j’ai grandi avec ce genre de musique. Du rappeur Ice Cube au groupe Pharcyde, en passant par les tapes underground du groupe South Central Cartel, je connais définitivement mes racines west coast.

Tu formes le duo de producteurs “The Weirrd People” avec Tae Beast. Comment l’as-tu rencontré ?

Avec Beast nous sommes comme des frères, je l’ai rencontré en avril 2005 je crois. Le plus fou c’est qu’il ne connaissait pas les détails techniques de production comme le BPM, c’était difficile de co-produire au départ (rire).

WP

Ensuite tu as connu Ab-Soul pour le titre “Illuminate” en featuring avec Kendrick Lamar ?

J’ai rencontré Ab-soul par l’intermédiaire de Beast, il avait déjà établi une connection avec le TDE à leurs débuts. À cette époque je créais des beats pour des artistes locaux et Beast était déjà entrain de bosser sur l’album ‘Control System’ et ‘Section 80’. Je lui ai envoyé un morceau sur lequel je bossais et il l’a envoyé à Soul, et la suite nous la connaissons. Il m’a rappelé et j’ai obtenu une connexion directe pour lui envoyer 12/15 instrus chaque mois dont celle que vous entendez sur Control System.

 

Continuons l’histoire: tu as logiquement fait la connaissance de Kendrick Lamar pour réaliser le célèbre track “Sing About Me, I’m dying of thirst”. Quel est l’esprit de ce beat ?

La profondeur du morceau est exactement ce que je recherchais, il y a tellement d’émotion dans ce son. Le plus drôle c’est qu’à l’origine ce beat était destiné à Ab-Soul.

 

Comment définirais-tu ton style de production ?

Mon style porte beaucoup sur l’émotion.

Quelle est ton opinion sur le renouveau du style west coast avec le label Top Dawg Entertainment (TDE) ?

C’est incroyable !! c’est juste de la bonne musique, pas de la west coast au sens strict !

Pour terminer, quels sont tes futurs projets ?

En ce moment, je prépare des beats pour le prochain projet d’Ab-Soul, celui de Kendrick et Jay Rock..et quelques affaires par-ci par-là.