14302836_10154485650936449_99942202_n

Pour sa dixième édition, le festival “Ça fait Zizir” a prit possession du quartier Montplaisir du 9 au 11 septembre. Des concerts, des entresorts, des arts de rue, du cinéma et des animations, le tout gratuit et en plein air.

C’est sous la houlette de NinkiMag que je me suis donc rendu ce samedi 10 sur la place Ambroise Courtois. Ce soir-là il faut dire qu’il y en avait pour tous les goûts, Jazz, Rock, Punk et j’en passe. Un éclectisme musical appréciable, puisque si rare. Mais je dois avouer tout de même que même si j’apprécie la musique au sens large, mon cœur penche, et pour de belles années encore, vers le Rap.

Ce qui fit me lever de mon canapé n’est autre que le groupe La Jungle, pour qui j’avais déjà écrit un article lors de leur Release Party à la Marquise où, déchaîné, ce petit groupe avait réussi à faire couler la péniche. Cette soirée, en janvier dernier, m’avait déjà fait tomber sous le charme de ce groupe uni et spontané. Mais hier n’a rien à envier, il insiste à ce point dans l’ubuesque qu’il me remet alors en mémoire quelques lignes d’Eluard :

 

14355998_10154485650611449_2031074637_n

Sur ce soleil de septembre, sur la chaleur éthiopienne
Sur la Jungle déchaîné, sur les clefs du zoo oubliées
Sur les textes profonds, sur l’énergie sur scène
Sur l’évolution du groupe, qui ne cesse de surprendre,
De par sa capacité d’adaptation, son sens d’innovation, et son intelligence.

Sur les kilolitres de transpirations, sur les courbatures de marathons
Sur la performance structurée, franchement joviale et ultra ambiançante
Sur mes sneakers sales, sur mes mollets maltraités
Sur le savon de Marseille qui ne va rien effacer.

Sur les sons, la basse, les punchlines à la pelle
Sur les pogos, sur les dolipranes
Sur la terre qui tremble…
Jusqu’en Nouvelle Zélande.

Sur le moment présent, sur l’époque actuelle
Sur les plages qui nous manquent
Sur la rentré qui nous prend la tête
Sur ces “amis” qui partent en vacances maintenant…
Ici c’est Lyon, on a le métro B, bitch !

Sur les bombers kaki, sur les tee shirts blanc
Sur les baggys beaucoup trop large, sur les slims trop serrés, sur le “juste au milieux” enterré
Sur cette manifestation de gaieté, sur mes muscles zygomatiques
Sur les joies intense, sur les exultations de masse.
Sur le rap, qui existe, qui persiste et qui me fait espérer que malgré ce que certains médias peuvent penser et s’amusent à diffuser comme image, notre culture est.

Sur mes rimes faciles, sur mes cours de sixième
Sur le ciel bleu, sur les platanes de la place Ambroise Courtois
Sur le festival “Ça fait Zizir”, parce que, ouai, le nom est bien trouvé!
Sur mes souvenirs martelés, sur mes futurs enfants qui auront le droit à ce résumé.

Sur les lumières de la nuit
Sur le nuage
Sur la lune, sur le soleil bientôt

Sur mes cahiers d’écolier
De Beyrouth à Moscou, de Gdansk à Santiago
J’écris ton nom

LA JUNGLE

14302657_10154485650836449_1952410192_n

14348909_10154485650776449_1406913781_n

Mélodie Eluard

 

La Jungle sont à retrouver ce 1er octobre à la Marquise. 

Remerciements particuliers à Alexandre Mouchet le plus cool des photographes et à Priscillia Raharison la plus cool des manageuses ! Gros cœur sur vous.