2282

Dans le cadre du Wall Drawings Street Art festival, tous les artistes (onze au total) de l’exposition « Wall Drawings, icônes urbaines » avaient assuré le 25 septembre à Croix-Rousse : musique, peinture en live ou encore restauration. Ces derniers ont été invités à rhabiller certains murs de Lyon d’immenses dessins. Parallèlement l’artiste australien Reko Rennie a transformé le parking lyonnais République en somptueux musée. Ces œuvres temporaires sont considérées comme une mise en bouche à l’exposition qui a débuté le 30 septembre 2016 au musée d’art contemporain, à la lisière du parc de la tête d’Or.

reko-rennie-lpa-republique_image-gauche

L’exposition « Wall Drawings, icônes urbaines » s’étend et se cache sur toute la ville de Lyon. Cependant ce sont sur les murs au premier étage du MAC que le subtil mélange de cultures s’opère. Se mêlent ici, les œuvres de Julien Malland connu sous le nom de Seth et de dix artistes avec qui il a travaillé au cours de ses voyages. Chaque mur reflète un territoire, une pratique, un fait politique qui façonne et influence la culture du pays. C’est alors une expérience enrichissante qui trouble, émeut ou interpelle le spectateur qui devient alors un visiteur clandestin passant de culture en culture et de murs en murs. Cette exposition, où règnent la connaissance et la maitrise artistique, tend autant à faire voyager temporellement que culturellement. Elle nous fait passer de traditions ancestrales à art urbain ouvrant l’appétit au voyage et à la découverte.

Wall Drawings, icônes urbaines – Musée d’art contemporain de Lyon (Cité Internationale 81 quai Charles de Gaulle 69006)