doja-cat-interview

C’est incontestablement la nouvelle sensation hip-hop/soul, enfin je la classifierai plutôt dans la catégorie Dream rap ou Futur Bounce. Il y a des mois que j’écoute son EP Purrr! en espérant secrètement sa venue en France. Sa signature chez Arista et le Howl Festival organisé par Live Nation ont rendu le rêve réalité.

Rdv donc samedi 8 novembre dernier à la Gaité Lyrique – enfin pour moi c’était d’abord dans le hall d’un paisible hotel du XIe arrondissement –

Après 30 minutes d’attente, je la vois apparaitre entouré de son attaché de presse et son DJ. Lorsque ce fut mon tour j’ai découvert une Doja assez timide mais détendu. Au fur et à mesure de l’interview, elle se révèle être une attachante personne, souriante, avec de l’humour, et très naturelle.

DOja

 

Bonjour Dojat Cat, tu es assez mystérieuse. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Mon nom est Doja Cat, je viens de Los Angeles, je suis chanteuse, compositrice et danseuse.

Raconte-nous ton enfance (tu es né à Malibu) ?

Oui j’ai grandi à Agoura Hills et ensuite j’ai déménagé à Hollywood. À partir de là , j’ai vraiment pris la musique au sérieux.

Tu as grandi en écoutant quel type de musique ?

Principalement de la soul, du r&b, et un peu de pop avec Britney Spears. Mon frère écoutait beaucoup de rap et j’ai commencé à écrire un peu mais j’étais du genre timide. Je n’ai jamais commencé pour que les gens m’écoutent, j’ai juste voulu faire de la musique mais je voulais également danser.

Justement, on te voit danser dans le clip de “So High”. Comptes-tu en faire autant dans ta prochaine vidéo?

Oui, je vais essayer, j’ai vraiment envie de ramener des danseurs sur scène car je danse depuis l’âge de 10/11 ans.

 

À partir de quel moment es-tu devenu une artiste ?

En fait très tôt, j’ai été introduit dans l’art en général. Ma mère est peintre donc j’ai été inspiré par sa peinture. Elle chante aussi et mon père est danseur. Je pense que c’est une chose génétique qui poursuit notre famille. J’ai toujours aimé exploré, découvrir des choses en général.

Tu as sorti un EP intitulée Purrr ! Quel est l’esprit du projet ?

Expérimental, car j’ai voulu rassembler toutes les choses qui m’intéressaient. Je n’ai jamais vraiment été éduqué musicalement, donc j’ai juste fusionné ce qui m’intéressait.

 

Tu as notamment travaillé avec 2 beatmakers français (Evil Needle et Dream Koala)

C’est définitivement quelque chose d’autre. Je n’avais jamais travaillé avec des personnes d’un autre pays, c’est juste génial parce que réellement j’aime l’art, le talent qui vient d’ailleurs, c’est tellement different, j’admire beaucoup.

Tu préfères chanter ou rapper ?

Rapper. J’ai été une rappeuse en premier, j’ai essayé de chanter mais j’étais timide et je ne savais pas vraiment comment faire. Je pense que j’ai commencé par le rap parce que c’était drôle, faire des rimes c’est drôle. J’adorais rimer mais c’est plus compliqué que le chant puisque tu écris pour chanter, et tu ne dois pas nécessairement faire des rimes.

Où puises-tu l’inspiration pour tes nouvelles chansons ?

Je suis vraiment inspiré par la culture japonaise.

Jap

Quels sont tes artistes favoris ?

Pharrell, qui d’autre ? Pharrell c’est le numéro 1.

Impossible de ne pas parler de tes cheveux. Tu es une vraie Hairnista ? (Hair + Fashionista)

J’adore changer de look, je suis inspiré par tout ce qui se passe autour de moi.

Hairn

Qu’est-ce que tu écoutes sur ton iPod ?

PartyNextDoor, Danny Brown, et je pense que c’est tout. J’aimerais écouter plus de musique car j’y suis très sensible. Cela a tendance à inspirer mon travail.

Comment te sens-tu à l’idée de faire ta première scène en France ?

un peu nerveuse, mais excitée ! J’aime le lieu donc je pense que tout ira bien.

Quels sont tes futurs projets ?

Mon album sort en début d’année prochaine et je vais faire une tournée, je ne sais pas encore où mais il y aura une tournée.

Un concert cool dans l’ambiance générale, elle n’en est qu’à ses débuts donc plus de curieux et de journalistes que de fans. J’ai vu cette scène comme une expérience pour elle, une boule d’énergie qui veut faire ses preuves ! Elle a réussi à emmener les badauds dans son univers malgré quelques signes de fatigue. Un concert prometteur pour le futur !